Les Ménétriers

Jusqu’à la Révolution, l’église parisienne de Saint Julien des Ménétriers était placée sous la gouvernance des « maîtres joueurs d’instruments et de danse ». Cette corporation a fait l’objet, en 1841, d’une étude approfondie de notre célèbre Bernard Bernhard « Recherche sur l’histoire de la corporation des ménétriers ou joueurs d’instruments de la ville de Paris » ; mémoire publiée dans le tome III de « La bibliothèque de l’Ecole des Chartes » (tome III – 1841/1842) et qui a été honorée d’une médaille d’or de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Les ménétriers ne sont pas une exclusivité de Ribeauvillé, et il existait donc une sorte « d’internationale ménétrière ». La recherche historique doit ainsi suivre le mouvement ! l’histoire des ménétriers, ménestrels, ménestreurs, ménestreux et autres joueurs d’instruments passe par Ribeauvillé et l’Alsace, certes, mais aussi par Paris, l’Allemagne, les Pays-Bas (dont l’actuelle Belgique), le Morvan et Toulouse, on relève que s’est tenu un important congrès des ménétriers à Namur en 1363, réunissant des « correspondants » de plusieurs pays. La besace est pleine pour des chercheurs, jeunes et moins jeunes, en mal de sujet ! Les ménétriers nous cachent encore beaucoup de secrets dans leurs fifres !!!

Intéressons-nous, dans ces quelques lignes, à la corporation des ménétriers d’Alsace qui tenait son assemblée annuelle à Ribeauvillé.

 

    

     

    

    

 

    

 

    

  

      

 

   

 

 Sources
 La Revue Municipale "Bien Vivre à Ribeauvillé" n°3 - décembre 2008 - Page 11 à 18.

HAUT